Les médicaments vétérinaires sont strictement réglementés

La découverte et la mise au point d’un nouveau médicament vétérinaire peuvent prendre jusqu’à 12 ans et coûter plus de 100 millions de dollars US.

Pour être autorisés à la vente, les médicaments vétérinaires doivent respecter les exigences strictes du gouvernement fédéral. Les experts employés par le gouvernement agissent comme des vérificateurs scientifiques. Ils analysent les masses de données transmises par les fabricants de produits et s’assurent que chaque produit :

  • atteint l’objectif indiqué sur l’étiquette (il est efficace)
  • est conforme à ce que dit le fabricant
  • est sans danger pour l’animal et la personne qui l’administre
  • est sans danger pour l’environnement, et
  • ont des mesures basées sur la science en place afin que la viande, le lait ou les œufs produits par un animal traité ne contiennent pas de résidus nocifs 

Ce n’est pas une tâche aisée. La mise en marché d’un médicament pour un animal requiert parfois jusqu’à 7 à 10 années de travaux de recherche et un investissement de 100 millions de dollars.

HealthforAnimals, , l’association mondiale des fabricants de médicaments vétérinaires, effectue régulièrement des sondages d’analyse comparative mondiaux sur les cadres réglementaires régionaux régissant les médicaments vétérinaires, notamment pour l’industrie de la santé animale canadienne. Ces sondages résument l’incidence que ces cadres réglementaires sur les innovations de l’industrie et sur l’accès aux produits sur le marché canadien. Une copie du rapport complet de 2015 peut être consultée ici.