Augmentations des frais de service pour les médicaments vétérinaires

Le 1 avril 2019, Santé Canada a publié des nouveaux frais de services réglementaires pour l'enregistrement et l'entretien des médicaments vétérinaires en vente au Canada.

  • Ces nouveaux frais comprennent des augmentations de 39% à 500% d'ici 2027, et affecteront la disponibilité des médicaments dont les animaux ont besoin pour demeurer en santé.
  • L'analyse de l'ICSA prédit une perte, ou des augmentations de prix importantes, pour 80 à 90% des médicaments pour animaux enregistrés.

C'est un très grand pas en arrière pour revenir à des médicaments composés, moins raffinés, à une utilisation hors homologation plus importante de certains médicaments et à des soins de santé de moins grande qualité pour les animaux, à cause des essais des entreprises et propriétaires d'animaux pour gérer les coûts.

Comment participer à notre campagne

L'impact des frais de service plus élevés

  • Augmentations importantes des coûts des fournisseurs de médicaments vétérinaires pour faire entrer et maintenir les nouveaux produits enregistrés sur le marché canadien
  • Les médicaments actuellement disponibles pourraient être retirés du marché en raison des coûts ou les prix seraient répercutés sur les utilisateurs finaux
  • Moins d'accès à des médicaments vétérinaires innovants et moins d'allégations pour des utilisations mineures ou des espèces mineures

Ce que cela signifie pour vous et votre animal de compagnie

  • Moins d'accès à des médicaments vétérinaires abordables pour votre animal de compagnie
  • La perte de jusqu’à 90 % de tous les médicaments enregistrés
  • Plus de procédures vétérinaires qui auraient pu être évitées ou traitées
  • Des soins de santé de moins bonne qualité pour votre animal

Ce que cela signifie pour les producteurs et les éleveurs

  • Un situation de concurrence défavorable sur les marchés mondiaux et aux produits importés
  • L'accès aux produits vétérinaires sera encore réduit
  • Moins d'allégations enregistrées pour toutes les espèces, et surtout pour les espèces mineures
  • Réforme accru pour gérer les problèmes de santé animale et maintenir le bien-être animal

Ce que cela signifie pour les vétérinaires et les cliniques

Faits de l'industrie canadienne de la santé animale

  • La majorité de nos entreprises répondent à au moins un critère fédéral pour les petites et moyennes entreprises. Neuf (9) ont des ventes de moins de 5 millions de dollars par année et seulement une (1) a plus de 100 employés.
  • Le marché de la santé humaine au Canada a 35 fois la taille de son équivalent vétérinaire. Le budget de l'ensemble du portefeuille vétérinaire pour certains de nos membres est inférieur à celui alloué à un médicament humain au sein de la même entreprise.
  • Les frais d’homologation s’appliquent pour chaque espèce enregistrée. Le même médicament vétérinaire est souvent utilisé pour garder plusieurs espèces en bonne santé. Cette situation est très différente du secteur de la santé humaine qui ne s’intéresse qu’à une seule espèce. 
  • Le marché canadien de la santé animale ne représente que 2,5% du marché mondial. Pour nos entreprises mondiales les nouveaux frais de service de Santé Canada signifieront que moins de médicaments vétérinaires seront apportées au Canada parce que cela n'a aucun sens sur le plan financier. À leur tour, les propriétaires d'animaux canadiens auront moins d'options pour maintenir la santé de leurs animaux.