Antibiotiques

Crédit photo : Farm & Food Care Saskatchewan

Les antimicrobiens sont une catégorie de médicaments que les vétérinaires et les éleveurs utilisent afin de prévenir et de traiter les maladies bactériennes. On utilise souvent indifféremment les termes antibiotique et antimicrobien, mais ils ne veulent pas dire la même chose. Les antibiotiques, comme les antifongiques, les agents biostatiques, les antiseptiques et les désinfectants sont tous des sous-types des antimicrobiens. 

Pour en apprendre davantage au sujet de la résistance aux antimicrobiens, cliquez ici.

Pour en apprendre advantage au sujet des changement pour les antimicrobiens importants sur le plan médical et l’Antibiogouvernance, cliquez ici.


Pourquoi sont-ils nécessaires?

4 modes d’administration des médicaments vétérinaires : par injection, dans les aliments/l’eau, par voie orale, par voie topique.

Les antimicrobiens sont utilisés pour quatre objectifs :

  • Traiter les maladies. Cela comprend aussi bien le traitement d’une épidémie de diarrhée dans un nouveau groupe de jeunes veaux que celui d’un abcès dentaire chez le chat.
  • Contrôler les maladies. Cela comprend l’utilisation des antimicrobiens afin de réduire la propagation d’une maladie spécifique après qu’un animal du troupeau ait été infecté.
  • Prévenir les maladies. Lorsqu’elle est utilisée sous la supervision d’un vétérinaire, cette approche peut représenter une façon responsable et sécuritaire d’améliorer la santé et le bien-être des animaux.  Sans égards au type d’élevage (p. ex., traditionnel, extensif, à l’herbe, en liberté) les animaux d’élevage sont habituellement logés en groupe.  Au sein d’un groupe d’animaux ou d’humains, un certain nombre de sujets présentent habituellement une forme de maladie, que des symptômes soient déjà présents ou non.  Généralement, le traitement est de courte durée, et il est administré pendant les périodes stressantes (après le transport, pendant le sevrage des porcelets, p. ex.), un antimicrobien est prévu.
  • Stimuler la croissance.  En 2014, les membres de l’Institut canadien de la santé animale ont convenu d’entreprendre une démarche auprès de la Direction des médicaments vétérinaires de Santé Canada visant à retirer volontairement les allégations d’amélioration de la production ou de stimulation de la croissance sur les emballages de tous les antimicrobiens importants du point de vue médical utilisés en médecine humaine.  Cette politique est entrée en vigueur le 1er décembre 2018.